La rôtissoire revient en force dans nos cuisines

mardi 27 août | Les produits

Terminé de flamber avec votre barbecue ou votre plancha dans le jardin ! La rôtissoire leur fait de l’ombre et revient en force dans nos cuisines. Avec elle, le rituel du poulet rôti du dimanche devient un spectacle unique qui nous fascine presque autant qu’un bon feu de cheminée.

Julien Lemarié, chef de l’IMA et 1 étoile Michelin, lors de l’inauguration de notre galerie de Rennes. Son regard en dit long devant la Flamberge et celui de Pierre, son second aussi.

En janvier dernier, Le Bocuse d’Or 2019 remettait l’art de rôtir à l’honneur avec le rôtissage d’un carré de veau. Un vrai retour aux fondamentaux pour ce concours gastronomique prestigieux qui réunit des chefs du monde entier. C’est vrai que la vue, le son et les parfums prometteurs d’un lent rôtissage ont toujours fasciné les gourmets. L’art de rôtir une belle pièce de viande réveille en nous des instincts ancestraux. Il nous ramène à l’essentiel, au plus près de la nature, du feu et de la faim.

Qui ne s’est jamais arrêté devant une rôtisserie dans les allées animées d’un marché pour observer les poulets rôtis parfaitement alignés cuire doucement et se parer d’une belle croûte dorée ? Qui n’a jamais succombé à ces effluves de volailles charnues chatouiller ses narines ?

Cette émotion culinaire, vous pouvez la vivre tous les jours à la maison. Contrairement aux idées reçues, installer une rôtissoire dans sa cuisine n’est pas réservé aux grands chefs.

Oubliez votre four pour bien rôtir

Pour rôtir dans les règles de l’art, il faut embrocher. Le véritable rôtissage au tourne broche s’obtient grâce à l’alternance du chaud (la température de la source de chaleur) et du froid (la température ambiante de la pièce). Contrairement au barbecue, il permet de maîtriser parfaitement la cuisson pour que l’extérieur de la viande soit croustillant et que l’intérieur reste bien tendre. C’est une cuisson douce, qui préserve au maximum la tendreté des chairs et permet même de récupérer les jus de cuisson qu’on peut déposer avec élégance sur la table dans une belle saucière en porcelaine.

Et puis avec une rôtissoire à la maison, la cuisine devient spectacle. Un peu comme devant un feu de cheminée ou un feu de bois, on est hypnotisé par les flammes qui viennent narguer nos yeux gourmands. On est fasciné par les aliments qui se laissent dorer en douceur et tournent au rythme lent du tourne broche.

Le rôtissage est un art en soi mais bonne nouvelle : il est accessible à tous les gourmands. Une rôtissoire requiert peu de surveillance. Pas besoin de se plonger dans des livres de recettes ou de regarder des tutoriels vidéos pour s’approprier la technique et la maîtriser sur le bout des doigts.

Autre avantage, la rôtissoire n’est pas réservée à la cuisson des volailles. « Une rôtissoire, c’est bien plus que ce qu’on imagine. Cet appareil de cuisson incroyable permet de cuire les volailles mais aussi le gibier, la viande, le poisson, les crustacés, et même les fruits et les légumes. Une enfilade de maquereaux ou d’ananas à la broche, c’est quelque chose d’exceptionnel et de tellement simple et facile à la fois » confie Cathy Lassalle des Ateliers Malégol.

 

Rôtir dans les règles de l’art avec La Flamberge ou La Salamandre 

Les Ateliers Malégol ont sélectionné deux marques de rôtissoires qui allient technicité et simplicité : La Flamberge La Cornue et La salamandre-rôtissoire de Lacanche.

La rôtissoire-broche Flamberge La Cornue : performance professionnelle et esthétique envoûtante

Héritage d’une longue tradition du rôtissage à la française, la rôtissoire Flamberge de la maison La Cornue garantit un rôtissage traditionnel. Elle se compose d’une voûte en fonte chauffée par un brûleur à gaz, d’un système de broche tournant à vitesse constante et d’un plat en porcelaine pour recueillir les sucs de cuisson. Sa broche anglaise est parfaite pour maintenir les poissons. Ses deux broches peuvent supporter quatre poulets et six ananas.

La consommation d’énergie est réduite à l’essentiel grâce à la radiation de la voûte en fonte qui maintient une cuisson à chaleur ambiante jusqu’au cœur des aliments.

Côté installation, rien de plus simple : la rôtissoire broche Flamberge peut s’installer dans une cuisine ou sur une terrasse. Elle s’encastre facilement dans une menuiserie pour s’intégrer harmonieusement à la décoration de la cuisine.

La Salamandre-rôtissoire de Lacanche : polyvalente et indépendante

Chez Lacanche, La Salamandre-rôtissoire a aussi de quoi séduire les cuisiniers amateurs. Avec son plafond équipé de trois résistances électriques, cet appareil deux-en-un peut rôtir, maintenir au chaud, gratiner des fruits ou des huîtres, griller une côte de bœuf, un homard ou un poisson à l’unilatéral.

Les finitions de La Salamandre sont personnalisables et se déclinent en 20 couleurs émaillées à assortir ou non avec son fourneau Lacanche. Equipement mural à fixer en hauteur, elle trouve sa place dans la cuisine sans l’encombrer.

Vous rêvez de vous offrir une belle rôtissoire ?

Contactez-nous pour venir tester la Flamberge et La Salamandre dans nos galeries de Rennes ou de Lannion.

 

Crédit photo : Ateliers Malegol -Lacanche- La Cornue